Déserts médicaux

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Assemblée Nationale

« la liberté totale d’installation des médecins est un échec ; la seule incitation ne peut suffire ; la régulation doit être envisagée »

La désertification médicale avance, elle gagne du terrain, y compris dans les territoires ruraux qui ont pourtant gagné, ces dernières années, en population. Nos concitoyens des territoires ruraux y voient, à juste titre, un signe de plus, un signe de trop, d’un Etat qui ne protège plus. Depuis 10 ans, dans ce domaine, nous avons assisté à un laisser-faire étatique qu’il convient de qualifier de coupable, au profit de politiques incitatives coûteuses, pour les collectivités locales comme pour l’Etat, et sans résultats probants.

Dans ce contexte, Florent Boudié souhaite poser cette question : allons-nous répondre au défi de la désertification médicale en passant par la voie de la seule incitation ? En partenariat avec d’autres collègues parlementaires, dont Gwenegan Bui, député du Finistère, et Jean-Luc Fichet, sénateur du Finistère, qui travaille actuellement sur la problématique des déserts médicaux, nous sommes nombreux à considérer qu’il convient de débattre, sans tabou, du dogme de la liberté totale d’installation des praticiens médicaux et en appelons par conséquent à une discussion ouverte, posée et approfondie sur ce sujet sensible.

C’est pourquoi, Florent Boudié a demandé à Madame la Ministre des Affaires Sociales, Marisol Touraine, de lancer, dans le courant de l’année 2013, une « conférence de consensus » qui permette de respecter la liberté de choix des praticiens médicaux tout en donnant à l’Etat des moyens d’orienter et de réguler, cette même liberté dans les situations de « déserts médicaux » auxquels plusieurs de nos territoires ruraux, au plan national, sont confrontés.

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire