ESOG de Libourne : lancement de l’appel à candidatures

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

Après la confirmation, par les collectivités locales (ville de Libourne, communauté d’agglomération du Libournais) de leur participation à l’acquisition de la caserne Lamarque, la seconde étape du projet de reconversion de l’ancienne ESOG de Libourne – 6,7 hectares situés en coeur de ville – sera franchie dès ce jeudi 20 juin avec le lancement, par France Domaine, sous l’égide du directeur régional des finances publiques, de l’avis d’appel à candidatures en vue de la cession de la caserne Proteau.
Sur cette emprise domaniale d’environ 2,5 hectares, Florent Boudié, député de la dixième circonscription de la Gironde, indique que « l’avis fera l’objet d’une communication formalisée dans le cadre des annonces légales, les offres pouvant être déposées au plus tard le 2 décembre 2013. » Il souligne qu’à travers cette nouvelle étape du projet de reconversion « l’Etat met en oeuvre ses engagements vis-à-vis du territoire Libournais et s’investit de façon déterminante pour la mobilisation du foncier« , avec l’appui déterminant du préfet de la Gironde.
Un an, presque jour pour jour, après son élection à la députation le 17 juin 2012, le député observe que « la reconversion de l’ESOG est désormais enclenchée pour la totalité du site il a fallu reconstruire le dossier de A à Z, sortir des annonces parfois abracadabrantesques, pour imposer une logique collaborative entre l’Etat et les élus. Le gouvernement s’est réinvesti dans ce dossier. Il a fait des concessions sur le prix de cession pour amorcer la reconversion. Quant aux collectivités, elles ont mûri leurs projets, dans un contexte budgétaire qui justifiait à la fois prudence et pragmatisme.« 
La procédure lancée ce jour sur la caserne Proteau devra faire émerger des offres de qualité sur la base d’un cahier des charges exigeant, validé au cours des dernières semaines par la ville de Libourne, la communauté d’agglomération du Libournais et le député de la circonscription. L’ambition est forte : contribuer au développement de Libourne, affirmer sa fonction territoriale de ville-centre à deux pas de la gare TGV et renforcer son unité urbaine en ouvrant le site de l’ancienne ESOG sur la ville. Pour Florent Boudié, « c’est un nouvel espace urbain qui va s’ouvrir au coeur de la bastide Libournaise : un espace à taille humaine, soucieux du bien vivre et écologique, tout en inscrivant Libourne dans une nouvelle modernité.« 
Comme il s’en est entretenu aujourd’hui même avec les services de l’Etat, le député souhaite que les projets qui émergeront de la mise en concurrence soient présentés aux Libournaises et aux Libournais lorsque les offres seront connues : « un projet de cette importance justifiera que les Libournais soient totalement associés, le moment venu, à la prise de décision et au choix final« , observant que « c’est le Libourne des 30 à 40 prochaines années qui se dessinera à travers la reconversion de l’ESOG.« 

Mots-clefs : ,

Commentaires (1)

  • guy le NORMAND

    |

    Revoir ce site revivre réchauffe le cœur et les esprits car il est difficile d’emprunter la place Joffre sans avoir un regard vers cette place d’armes injustement vidée de sa substance. Les récentes manifestations qui ont animé le lieu sont à l’honneur de celles et ceux qui y travaillent. Vous êtes de ceux-là alors acceptez notre adhésion et nos encouragements.

    Répondre

Laisser un commentaire