Maintenir le « contrat vendanges » pour sauvegarder l’emploi.

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

164377_vendangeurs-dans-le-beaujolais-en-septembre-2010L’Assemblée Nationale s’apprête dans les prochaines semaines à examiner la seconde partie du projet de loi de finances 2015. Ce projet porte une mesure extrêmement préoccupante pour notre territoire viticole, la suppression des exonérations de cotisation sociales prévues par le « contrat vendanges ».

En Gironde, ce sont près de 30 000 « contrats vendanges » qui sont signés chaque année. Dans un contexte où nombre de viticulteurs ne parviennent que très difficilement à recruter des saisonniers pendant la période des vendanges, ce contrat, et le gain de pouvoir d’achat qu’il entraîne pour les saisonniers en bénéficiant, demeure un outil pertinent de réponse aux problèmes d’emploi, particulièrement dans notre circonscription.

Si la nécessité de maîtriser notre dépense publique fait l’unanimité et se traduit justement dans les grandes lignes du projet de loi de finances, cette priorité ne doit pas être conduite de manière disproportionnée, au détriment d’outils ayant fait leurs preuves pour sauvegarder  l’emploi dans nos territoires viticoles, déjà fortement impactés par de récents épisodes grêleux.

Je souhaite donc que ce contrat  soit maintenu dans toute sa spécificité, condition indispensable de son efficacité et défendrai avec la plus grande fermeté cette position dans l’hémicycle.

Mots-clefs : , , , ,

Laisser un commentaire