Hommage à Christian Cléon, Libournais et humaniste

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

Il y a, ce matin, beaucoup de tristesse à apprendre la disparition brutale de Christian Cléon. Déjà absent et parti trop tôt. Libourne perd l’un de ses visages les plus emblématiques, de ceux qui font corps avec la vie d’une Cité, son âme et son histoire.

L’identité d’une ville repose sur une subtile alchimie entre son passé, son patrimoine, et ceux qui posent, au présent, par leur implication, par leur passion de faire et de partager, les briques de son avenir. Christian Cléon a posé bien des briques dans ses engagements pour Libourne – sa ville – qui le passionnait et qu’il aimait intimement.

Fillon : goutte d’eau sur pierres brûlantes

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

« Malhonnête », comme l’a affirmé Christine Angot? Il est trop tôt pour l’affirmer. La justice finira par rendre son verdict. Sauf si François Fillon est élu président de la République… immunité présidentielle oblige. Il faudrait alors attendre 5 ans – et combien de révélations égrenées au fil du quinquennat ? – pour connaître la vérité judiciaire sur les affaires qui polluent l’étrange campagne 2017.

Mais à défaut d’un jugement aussi définitif que celui de l’écrivaine, d’autres adjectifs se dessinent nettement. On peut en dresser la liste: solitaire, cynique et sans scrupule.

Élection présidentielle: l’alliance avec François Bayrou ouvre une voie nouvelle

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

François Bayrou est un homme d’État libre qui a un grand sens des responsabilités et de l’intérêt général. La coalition qu’il propose à Emmanuel Macron est une chance pour notre pays et pour notre démocratie. Elle démontre qu’il existe des responsables politiques pour lesquels la gravité de la situation politique de notre pays doit passer avant les intérêts personnels et partisans.

Une alliance est désormais possible entre les femmes et les hommes de progrès qui refusent toutes les formes de radicalisation, à droite et à gauche, et qui rejettent le populisme d’extrême droite désormais aux portes du pouvoir.

Cette alliance ouvre une voie nouvelle et inédite sous la Cinquième République, au moment où l’exaspération démocratique a gagné toutes les couches de notre société et alors que les Français ne croient tout simplement plus à la parole politique. Elle engage la recomposition d’un sytème dont chacun constate qu’il est en voie de décomposition.