Articles marqués avec ‘Agriculture’

Epandage aérien: le Préfet donne son autorisation

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

Florent Boudié tient à saluer la décision de Monsieur le Préfet de Région d’autoriser, par dérogation exceptionnelle, l’épandage aérien pour sauver les vignes du territoire.

En effet, les conditions climatiques exceptionnelles de ces derniers jours faisaient courir des menaces fortes sur les vignes, en pleine floraison, et les exposaient de manière criante aux maladies cryptogamiques : mildiou, oïdium.

Alertés par certains propriétaires qui cultivent leurs vignes en agriculture biologique sur cette situation, et compte tenu de l’impossibilité d’accéder aux parcelles par les tracteurs et les pulvérisateurs, Florent Boudié avait saisi dès le mercredi 19 juin, Monsieur le Préfet pour lui demander, conformément à l’arrêté ministériel du 31 mai 2011, de bien vouloir autoriser les demandes de dérogation pour recourir à l’épandage aérien.

«Je tiens à saluer la réactivité de Monsieur le Préfet de Région, ainsi que l’examen rigoureux de ce dossier par les services de l’Etat concernés. En effet, il était important de réagir très vite pour sauver les vignes et préserver les futures récoltes, tout en respectant un cadre réglementaire exigeant et restrictif quant à l’utilisation des produits, et au respect des populations avoisinantes des parcelles concernées », tient à préciser le député.

Le député demande le recours à l’épandage aérien pour sauver les vignes

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

Les conditions climatiques exceptionnelles, et tout particulièrement pluviométriques, de ce ces derniers jours, rendent impossible l’accès aux parcelles par les tracteurs, et encore moins avec les pulvérisateurs. Les sols sont gorgés d’eau et les vignes ont les pieds dans l’eau. De plus, le stade physiologique de la vigne est à son optimum de réceptivité aux maladies cryptogamiques (mildiou, oïdium), et est en pleine floraison.

La situation est telle que pour ne pas perdre la récolte et assurer la meilleure qualité possible, il est nécessaire de traiter les vignes contre le mildiou et l’oïdium dans les plus brefs délais. Or, seul un traitement par épandage aérien peut permettre de sauver le vignoble, compte tenu de l’impossibilité d’avoir recours aux machines en raison de l’état des sols.

« Au regard de ce contexte exceptionnel, et de l’urgence à agir pour sauver les vignobles, j’ai demandé à Monsieur le Préfet de bien vouloir autoriser toutes les demandes de dérogation effectuées par les propriétés viticoles du territoire, conformément à l’arrêté ministériel du 31 mai 2011 », indique le député, Florent Boudié.