Articles marqués avec ‘Brisson’

Brisson: la joie, le soulagement

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

les-brissons-etaient-encore-mobilises-au-debut-du-mois-de_1876717_480x300Il était 14h lorsque le tribunal de commerce de Libourne a décidé, hier, de retenir l’offre d’Euro Ethnic Foods. Joie, soulagement. Des mois de mobilisation, de combat, le mot n’est pas usurpé. La reprise est maintenant actée, sur la base d’un projet industriel durable, avec sauvegarde de l’emploi local.

Dans ce combat, nous sommes passés par tous les états. L’espoir, si souvent douché. Le poids des procédures. Ce sentiment qu’il existe des machines à broyer l’emploi, difficiles à faire plier. Et, si souvent, des règles de procédure ubuesques qui freinent, bloquent, retardent, dont je pourrais donner, ici, mille exemples.

La situation des ex-Brisson démontre la nécessité de faire évoluer la loi

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

9h, ce matin, devant le Tribunal de commerce de Libourne. Présence symbolique mais ô combien nécessaire, avec les ex-Brisson, pendant que le sort des salariés et de l’entreprise se jouait en audience. Mon rôle de parlementaire, c’est de tirer toutes les leçons de ce dossier qui se conclura, dès ce vendredi 13 juin, par un délibéré définitif.

Entreprise Brisson : la décision du juge commissaire est dangereuse pour l’emploi

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

Les ex-salariés de l’entreprise Brisson, située sur la commune de Pineuilh, vivent un calvaire. Pour conserver leur emploi, ils ont d’abord accepté des efforts considérables pendant près de 18 mois. Ils sont allés chaque jour dans leur entreprise, passant de l’espoir à la désillusion. Ils ont été de bons soldats, soucieux de préserver leur outil de production, de garantir les livraisons à leurs clients. Lorsqu’ils ont manifesté leur colère, ils l’ont fait avec dignité et un très grand sens des responsabilités, y compris après l’annonce, au début de cette année, de la liquidation de leur entreprise, c’est-à-dire la confirmation de la perte de leur emploi. Ils n’ont pas baissé les bras. Ils sont allés à la recherche de repreneurs, multipliant les pistes, les échanges, les contacts, cherchant toutes les solutions pour maintenir une activité économique dans notre territoire.