Articles marqués avec ‘Engagement’

Décrochage scolaire: Florent Boudié s’engage sur l’éducation prioritaire

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

Dès le 17 septembre 2012, Florent Boudié, député de la Gironde, demandait le classement en Réseau de Réussite Scolaire (RRS : anciennes Zones d’Education Prioritaire) des communes de Sainte-Foy-la-Grande, Pineuilh et Port-Sainte-Foy, auprès du directeur académique des services de l’Education nationale (DASEN) ainsi que de Monsieur le Sous-Préfet de l’arrondissement. Le 18 février suivant, il interpellait cette fois-ci directement le Ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon, soulignant « la nécessaire évolution du classement des établissements scolaires du secteur en Réseau de Réussite Scolaire, au regard des données socio-économiques actualisées des communes concernées mais aussi, et surtout, de l’évidente mise en cohérence des politiques gouvernementales après le classement  en Zone de Sécurité Prioritaire du territoire. »

Pour le député, en effet, « ce que l’Etat a accepté d’engager à travers la mise en place de la Zone de Sécurité Prioritaire, il doit maintenant le poursuivre en reconnaissant, dans tous les domaines de l’action publique, les difficultés de notre territoire, en particulier le décrochage scolaire qui fait des ravages dans les classes d’âges les plus jeunes. Il faut aux établissements scolaires du Pays Foyen des outils éducatifs supplémentaires pour réussir l’intégration des jeunes. Il y a urgence. »

Dans ce contexte, et à l’invitation du député, le directeur académique des services de l’Education nationale viendra à la rencontre de la communauté éducative du collège Elie Faure de Sainte-Foy-la-Grande, ce vendredi 18 octobre. Pour Florent Boudié, « aujourd’hui, nul ne conteste la nécessité de revoir la carte de l’éducation prioritaire. Certains secteurs géographiques ont vu, ces dernières années, leur situation s’améliorer, tandis que d’autres l’ont vue se dégrader. C’est pourquoi, la venue du directeur académique est indispensable pour que l’Education nationale prenne toute la mesure des difficultés auxquelles les élus et la communauté éducative sont confrontés dans ce secteur géographique. »

Affaire Boulin: il est temps de dire la vérité

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription


Grand écran : Vie et mort de Robert Boulin par LCP

« Robert Boulin : suicide ou assassinat ? »

Invités :

  • Florent Boudié, député socialiste de Gironde
  • Benoît Collombat, journaliste d’investigation, auteur de « Un homme à abattre, contre-enquête sur la mort de Robert Boulin » (Fayard)
  • Michèle Cotta, journaliste politique.

Avec la collaboration de : Patrice TRAPIER (Le Journal du Dimanche).

Florent Boudié, invité de LCP, pour défendre la mémoire de Robert Boulin

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Assemblée Nationale

Dans le cadre de sa nouvelle émission du dimanche soir, intitulée Grand Ecran, La Chaîne Parlementaire (LCP) a choisi d’inviter Florent Boudié, aux côtés de Michèle Cotta et Benoit Collombat, pour participer au débat qui suivra la diffusion du documentaire de Gilles Cayatte, « Vie et mort de Robert Boulin ».5

Chaque semaine, Emilie Aubry projette sur GRAND ÉCRAN un film ou un documentaire et décrypte le message délivré en filigrane, en présence de son auteur et d’invités. Personnalités politiques ou de la société civile se lancent dans le débat à l’issue de la projection à la manière des « Dossiers de l’Écran ». Ensemble, ils analysent la thématique centrale et prolongent cette dernière séance.

L’émission GRAND ECRAN du Dimanche 13 octobre prochain portera donc sur l’affaire Boulin.

Florent Boudié débattra aux côtés de Benoit Collombat, grand reporter à France Inter, et auteur d’une contre-enquête, en 2003, sur la mort de l’ancien ministre Robert Boulin, intitulée Affaire Boulin, un homme à abattre, prélude au livre du même nom qui sortira en 2007 et de Michèle Cotta – témoin particulier de cette période, la journaliste annotait scrupuleusement dans un journal tout ce qu’elle avait entendu de ses rencontres avec les principaux acteurs de la vie politique.

Rappelons que le 30 janvier dernier, Florent Boudié, député du Libournais et Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, ont adressé une lettre ouverte au Premier ministre pour réclamer la réouverture d’une enquête judiciaire.