Articles marqués avec ‘Libourne’

Bilal, Malek, Sofiane: « vous êtes notre espoir, vous êtes la France »

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

1593327_5820055_800x400La ville de Libourne avait pris l’initiative, ce samedi, d’honorer trois des siens – Bilal, Malek et Sofiane – après qu’ils ont sauvé la vie, au mois d’avril, d’un sapeur-pompier – Jérôme – blessé par un déséquilibré interné depuis, alors qu’il intervenait sur le lieu d’un accident de la circulation. Voici le discours prononcé à cette occasion devant les familles de nos trois jeunes garçons et de la victime.

Brisson: la joie, le soulagement

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

les-brissons-etaient-encore-mobilises-au-debut-du-mois-de_1876717_480x300Il était 14h lorsque le tribunal de commerce de Libourne a décidé, hier, de retenir l’offre d’Euro Ethnic Foods. Joie, soulagement. Des mois de mobilisation, de combat, le mot n’est pas usurpé. La reprise est maintenant actée, sur la base d’un projet industriel durable, avec sauvegarde de l’emploi local.

Dans ce combat, nous sommes passés par tous les états. L’espoir, si souvent douché. Le poids des procédures. Ce sentiment qu’il existe des machines à broyer l’emploi, difficiles à faire plier. Et, si souvent, des règles de procédure ubuesques qui freinent, bloquent, retardent, dont je pourrais donner, ici, mille exemples.

Proposition de loi sur les ouvrages d’art: une avancée pour la ville de Libourne

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

La proposition de loi relative aux ouvrages d’art, adoptée en première lecture le 22 mai dernier, est une sorte de « parenthèse enchantée » dans notre système politique puisqu’elle est le fruit d’un consensus dépassant – enfin ! – les clivages partisans.

Responsable du texte à l’Assemblée nationale, j’ai ainsi prolongé le travail engagé dès 2009 par l’ancien secrétaire d’État aux transports, Dominique Bussereau et transformé en proposition de loi au Sénat, par une parlementaire communiste.

Ô combien technique, ce texte est pourtant d’un très grand intérêt pour la ville de Libourne, comme j’ai pu le souligne en commission et dans l’hémicycle: elle permettra de résoudre cette situation ubuesque qui a abouti, voici plusieurs années maintenant, à limiter la circulation sur le pont Beauséjour enjambant la ligne ferroviaire.

Un texte très attendu, à Libourne et au-delà, qui évitera aux collectivités territoriales de prendre à leur charge les travaux de rénovation, voire de construction, de ces ouvrages d’art, parfois plus que centenaire, et qui éclaire très précisément les responsabilités entre propriétaires et gestionnaires de ces ouvrages.