Articles marqués avec ‘loi évin’

Loi Évin : la clarification attendue est assumée par le Gouvernement

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

MEN4_1Le débat sur la clarification de la loi Évin va trouver enfin son dénouement, ce mardi 16 juin, après plusieurs jours d’expressions publiques parfois très à côté du dossier et des enjeux.

C’est donc le gouvernement lui-même qui déposera, cet après-midi, dans le cadre du projet de loi Macron, un amendement clarifiant définitivement ce qui relève de la publicité sur le vin de l’information, en particulier œnotouristique.

Ne mégotons pas sur le sens de cet amendement : il s’agit d’un succès très net de la raison, du pragmatisme sur la vision irrationnelle qui nous a été opposée ces derniers jours. Et un succès conforme à l’expression du président de la République, ce dimanche à Vinexpo : « précision, clarification et préservation des équilibres de la loi Évin, sans diviser et sans tarder. »

Loi Evin : un pas important

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Assemblée Nationale, Circonscription

des_barriquesL’amendement visant sécuriser la publicité sur le vin a été adopté cette nuit, à 2h du matin et dans la sérénité, par la Commission spéciale qui examine le projet de loi Macron.

Il faut rappeler la genèse de cette disposition, très attendue par la filière viticole ! Après avoir repoussé, lors de l’examen du projet de loi de santé publique un amendement visant à durcir la loi Évin et le fameux message publicitaire « l’abus d’alcool est dangereux pour la santé« , nous avions plaidé, avec Gilles Savary, pour qu’une initiative soit prise dans le cadre de la loi Macron, au Sénat.

L’offensive du lobby hygiéniste contre le vin repoussée à l’Assemblée nationale

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Assemblée Nationale

Les députés socialistes des départements viticoles, dont Florent Boudié et Gilles Savary, au nom des députés de la Gironde, ont rencontré, hier, à 14h30, la ministre de la santé, Marisol Touraine, avant la reprise de la séance d’examen de la loi santé prévue en fin d’après-midi. Cette rencontre a fait suite à une semaine de discussions engagées par les deux députés visant à écarter toute mesure qui viendrait durcir, dans le projet de loi de santé, le cadre juridique fixé, voici 23 ans, par la loi du 10 janvier 1991, dite « loi Évin ».

Personnellement attachée à ce que l’on en revienne à son projet initial, Marisol Touraine a décidé de déposer un amendement gouvernemental, reprenant l’amendement présenté par Florent Boudié et signé par plus de 60 députés, afin de supprimer les dispositions, votées le 17 mars par la Commission des affaires sociales, qui ouvraient la possibilité d’un durcissement des messages sanitaires imposés pour toute publicité sur les boissons alcoolisées (amendement Véran), tout en demandant à leurs auteurs le retrait de tout amendement entrant dans le champ d’application de la loi Évin, à l’image de l’interdiction de la publicité sur les boissons alcoolisées à proximité des établissements scolaires, centres de loisirs et de formation.