Articles marqués avec ‘Viticulture’

Florent Boudié salue la prise de fonction du nouveau Sous-préfet de Libourne

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

Demenagement-des-services-de-la-sous-prefecture-de-Libourne_largeAu moment où le nouveau Sous-préfet de Libourne prend ses fonctions, le député de la circonscription du Libournais, Florent Boudié, tient à saluer sa nomination.

« Les missions des Sous-préfets ont considérablement évolué au cours de ces 10 dernières années », tient à souligner le député. « Représentants de l’autorité de l’État dans l’arrondissement, mais aussi ressources pour nos élus locaux, qui doivent bien souvent se frayer un chemin dans l’écheveau de réglementations d’une grande complexité« .

Grande région : débat sur la viticulture

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

IMG_0133La grande région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes a pris son envol depuis l’élection à sa présidence d’Alain Rousset. TV7 lance un nouveau magasine de débats sur son avenir et ses grands défis.

Pour la première édition, consacrée à la viticulture, les journalistes Benoît Lasserre et Bastien Lauqué ont choisi d’interroger Florent Boudié, nouveau porte-parole de la grande région, en présence de plusieurs viticulteurs, du maire de Sauveterre-de-Guyenne et conseiller régional, Yves d’Amécourt et du président du CIVB, Bernard Farges.

Au menu des débats : la question des pesticides et les mesures d’accompagnement de la région pour le développement de la filière. La Nouvelle Aquitaine est en effet le troisième vignoble européen, derrière la région espagnole Castilla-la-Mancha et l’Occitanie réunissant Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. Un total de 13.000 exploitations, représentant plus de 35.000 emplois, et d’un des fleurons des capacités exportratices de notre pays.

À visionner les deux parties de l’émission ici et ici.

Graves de Vayres : des dégâts considérables sur le vignoble

Ecrit par Florent Boudié sur . Publié dans Circonscription

Boudié gifLe nuage de grêle qui a frappé l’appellation Graves de Vayres dans la soirée du samedi 28 mai a provoqué des dégâts considérables sur plusieurs parcelles des communes de Beychac-et-Caillau, Arveyres et Vayres.

Quelques jours après ce nouvel incident climatique violent et très localisé, Florent Boudié a souhaité aller à la rencontre des vignerons pour tirer un premier bilan des dégradations subies par le vignoble. Il était présent ce lundi 6 juin sur quelques-unes des exploitations concernées.

Au total, le couloir de grêle a balayé 450 des 700 hectares de l’appellation, occasionnant des dégâts jusqu’à 90% des rameaux sur certaines parcelles et mettant à terre de nombreuses grappes aux pieds des vignes.