Des députés de la majorité rencontrent des acteurs du culte musulman

Le groupe de travail constitué au printemps autour du parlementaire LaREM Florent Boudié mène lundi une série de consultations à Marseille sur la question du financement du culte, de la formation, et de l’abattage cultuel.

La laïcité est peut-être l’un des sujets qui divise le plus le groupe hétéroclite des députés La République en marche. Alors que l’exécutif avance prudemment sur la réforme de l’Islam de France, une petite vingtaine de députés multiplient les auditions depuis le mois de mai afin de proposer des pistes dans un rapport informel à l’Élysée, Matignon et Beauvau. «Notre but est d’accompagner la réflexion du président de la République et du gouvernement sur les trois axes de travail qui sont l’organisation et le financement du culte, la formation des cadres, ainsi que la question de la représentativité du Conseil français du culte musulman», explique au Figaro Florent Boudié, député La République en marche (LaREM) de Gironde, qui pilote le groupe de travail. «Il faut prendre en compte la situation particulière de l’islam car l’islam traverse une période de crise», souligne l’élu, qui s’inscrit en faux contre la «conception identitaire» de la laïcité et une «forme de laïcisme radicalisé».

Lire la suite de l’article sur Le Figaro.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Actualités

Pont de Beauséjour à Libourne : un pas vers la rénovation

Fermé à la circulation des poids lourds depuis plus de dix ans, le Pont de Beauséjour de Libourne est l’objet d’un différend entre la ville et SNCF Réseau quant au partage des coûts de rénovation, ... Voir plus

Avis défavorable de la CNAC sur le «projet VINCI»: une étape importante

L’avis défavorable rendu public aujourd’hui par la Commission nationale d’aménagement commercial (CNAC) sur le projet de très grande surface commerciale (15.000 m2) porté à Coutras par le groupe VINCI, est une bonne nouvelle pour le ... Voir plus