Florent Boudié salue la prise de fonction du nouveau Sous-préfet de Libourne

Au moment où le nouveau Sous-préfet de Libourne prend ses fonctions, le député de la circonscription du Libournais, Florent Boudié, tient à saluer sa nomination.

« Les missions des Sous-préfets ont considérablement évolué au cours de ces 10 dernières années », tient à souligner le député. « Représentants de l’autorité de l’État dans l’arrondissement, mais aussi ressources pour nos élus locaux, qui doivent bien souvent se frayer un chemin dans l’écheveau de réglementations d’une grande complexité« .

Le Libournais est une terre d’action, de la sécurité publique à la lutte contre les dérives communautaires, tout en passant par le développement économique, la lutte contre la précarité persistante dans un territoire que la Métropole bordelaise désigne d’une expression malheureusement stigmatisante : la « couloir de la pauvreté » du département de la Gironde.

Pour Florent Boudié, « les dossiers ne manqueront pas pour le nouveau Sous-préfet de Libourne : suivi de la zone de sécurité prioritaire lancée en 2013 ; accompagnement du grand chantier de modernisation de Libourne voulu par Philippe Buisson et facilitation de la reconversion – enfin lancée – de l’ancienne école de gendarmerie (ESOG) ; mise en œuvre de la politique de la Ville engagée en 2015 à Sainte-Foy-la-Grande ; partenariat pour réussir le projet zéro chômeur à Castillon-la-Bataille, tout en accompagnant la rénovation de son centre-ville, engagée par son maire, Jacques Breillat ; respect, aussi, de nos petites communes qui vivent mal la situation de révolution quasi-permanente infligée par l’État, de la réforme territoriale de 2010 à celle de 2015 ; vigilance totale envers notre filière viticole, forte et fragile à la fois. »

Blessé, hier, à la jambe droite après une mauvaise déchirure musculaire, Florent Boudié ne pouvait pas assister à la prise de fonction du nouveau Sous-préfet qui se déroulait ce matin, à Libourne. Une rencontre en tête à tête se tiendra dès que l’état du député le permettra. Pour l’heure, le Florent Boudié souhaite la bienvenue au nouveau Sous-préfet, dans ce beau territoire viticole du Libournais où les défis ne manquent pas, pour l’État comme pour les élus qui agissent en son cœur.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


opinions

média

Le débat national en Libournais

Le débat national, qui se déroulera du 15 janvier au 15 mars 2019, était devenu indispensable. Le registre de l’action publique ne peut pas être celui de la seule indignation. Le refus du dialogue, la ... Voir plus

Aller vers les gilets jaunes

J’ai souhaité rencontré ce vendredi les gilets jaunes du libournais. Nos discussions, pendant plus de deux heures, ont parfois été houleuses, le ton s’est parfois élevé, mais entre propositions et reproches, il est important de ... Voir plus