Sainte-Foy-la-Grande : Florent Boudié avec la classe de CM2 de l’école Paul Bert

Florent Boudié était à lDSC_0558a rencontre des élèves de CM2 de l’école Paul Bert, ce vendredi 12 février, à Sainte-Foy-La-Grande. Sélectionnée pour la 21ème édition du « Parlement des Enfants », organisé par l’Assemblée nationale et le ministère de l’éducation nationale, la classe de CM2 conduite par Emeline Bury s’est mise dans la peau du législateur. Une mise en situation civique que le député tenait à marquer de sa présence, quelques mois après avoir obtenu le classement de l’école en Réseau d’éducation prioritaire.

À l’ordre du jour des échanges: la rédaction d’une proposition de loi sur le thème du « changement climatique » et une discussion, très libre et à hauteur d’élève, sur le rôle et le travail quotidien du député. La classe de CM2 avaient préparé avec son enseignante une batterie de questions, des plus techniques (« change-t-on facilement la loi ? », « quelle est la différence entre constitution, lois et règlements ? »), aux plus personnelles (« avez-vous des députés dans votre famille ? », « pourquoi avez-vous choisi l’action politique ? »).

Sans détours, Florent Boudié s’est attaché à répondre aux sollicitations d’élèves curieux de rencontrer un député qui a fréquenté les mêmes terrains de jeux qu’eux en Pays Foyen, de l’école de Pineuilh, en passant par le collège et le lycée de Sainte-Foy-la-Grande, jusqu’à l’Assemblée Nationale. La classe de CM2 a ainsi découvert le travail en commission et en séance, l’emploi du temps d’un député ponctué d’allers-retours entre Paris et une circonscription dotée de 104 communes et de 110000 habitants. Après deux heures d’échange devant des enfants studieux et manifestement ravis, Florent Boudié a invité les élèves à se retrouver à sa permanence d’Eynesse dès les « beaux jours » autour d’un goûter. Le rendez-vous est pris!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


opinions

média

Ceux des aimés que la vie exila

365 jours. Le silence est toujours aussi pesant. Les visages et les regards baissés sont dignes, croisés au même endroit, ce terrible 23 octobre 2015. C’était un vendredi. Point de départ d’un tourbillon emportant avec ... Voir plus

En finir avec les non-dits.

Comment un président de la République, placé au cœur de nos institutions, dans une période de notre histoire aussi mouvementée et même troublée, peut-il s’accorder autant de légèreté et d’insignifiance?Jusqu’à se faire le commentateur de ... Voir plus